Vie des échanges

communication 6

Faire partie de l’équipe d’ «Animation des échanges» consiste  à offrir ses savoirs ou solliciter une demande pour apprendre à :

  • Tenir à jour les listes des offreurs, les offreurs organisateurs, des demandeurs et en informer les référents
  • Organiser les lieux d’échanges : salles sur Seyssins et Seyssinet . Planifier, réserver des salles.
  • Apprendre à faire des mises en relation en début d’échange
      Apprendre à Evaluer les échanges pour améliorer, ajuster leur fonctionnement
  • S’impliquer dans les temps forts : organisation de moments collectifs : Assemblée générale, thés du Réso …
  • Aider à l’organisation matérielle, l’intendance

Retour à la liste des échanges

Retour de la première réunion de l’échange « Vie des échanges et temps collectifs » (12 janvier 2016) où 2 ateliers ont été proposés:

Atelier vie des échanges

Après une invitation à noter chacun sur des post-it « C’est quoi pour moi un échange réussi », nous les avons classés et dégager les conditions pour un bon échange.

Ce que nous dégageons et retenons en commun de ce temps :

  • Une bonne mise en relation avec formation possible au rôle du médiateur
  • Importance d’une mise en relation annuelle afin d’intégrer au mieux les nouveaux arrivants dans les échanges existant et pour chacun repréciser le projet à poursuivre
  • Sur le site internet, présenter de manière précise les nouvelles offres
  • Rappeler l’engagement de chaque participant : du sérieux, de la ponctualité, une présence régulière, avertir l’offreur en cas d’impossibilité…
  • Savoir se dire ce qui va ou ne va pas au cours de l’échange, sans jugement de valeur. Le médiateur peut être un relais en cas de problème
  • L’offreur doit pouvoir apprendre en offrant. Un demandeur peut apporter à l’offreur des éléments manquants. Imagination
  • Ambiance à créer et développer : plaisir, convivialité, sérieux, bienveillance, écoute, bonne humeur, non jugement de valeur
  • Importance de l’évaluation.

Avec le groupe qui a travaillé sur les temps collectifs, nous nous essayons à animer une mise en relation à partir de l’offre faite par Élisabeth « apprendre à faire un compte rendu ».

Chacun se situe dans l’un des quatre rôles :

  • Un médiateur : celui qui fait la mise en relation
  • Plusieurs demandeurs
  • Des observateurs.

Chacun est invité à repérer pour lui-même ce qu’il retient d’important pour la réussite d’un échange. Cela sans jugement de valeur sur la manière d’animer ce temps.

Nous utilisons la fiche mise en relation, en situation réelle, et nous aboutirons à dégager quelques convictions pour un échange réussi. Les demandeurs précisent leur demande. L’offreur exprime son offre et fait des propositions pour répondre aux attentes. Nous exprimons nos souhaits dans la manière d’apprendre et d’enseigner pour l’offreur. Nous faisons le tour de toutes les conditions matérielles pour que l’échange se face bien. Nous envisageons l’évaluation.

Nous mettons à disposition une fiche évaluation.

Nous ne sommes pas allés jusqu’au bout de la démarche faute de temps. Mais il permet à un plus grand nombre d’adhérents de pouvoir à son tour devenir médiateur.

Atelier  : EVENEMENTS COLLECTIFS

Chacun était convié à marquer sur des « post it » des réponses à la question : « qu’est ce qu’un événement collectif réussi au Réseau »
Les réponses ont été nombreuses et nous les avons classées en 4 thèmes et dégagé les outils nécessaires à cette réussite :

1- Un événement collectif est réussi lorsqu’il y a une bonne ambiance, une certaineconvivialité. Cela veut donc dire qu’il y a eu du confort, du plaisir:

  • on a réservé une « bonne salle » (taille, chauffage). Il faut donc savoir à qui s’adresser dans chaque commune. Faire passer l’info.
  • On a réservé du « bon matériel » (pour buffet, sono, …). Idem ci-dessus.
  • On a décoré la salle. Donc créer une équipe de décoration (suivant le thème de la rencontre)
  • Il y a eu un bon buffet, bien organisé avec gestion de la vaisselle (personnelle?) et ensuite des déchets : donc désignation d’une équipe de restauration qui s’organise.

2- Un événement collectif est réussi quand il y a eu une bonne animation, unebonne organisation cela veut dire :

  • que les gens ont été bien invités : création d’une invitation attractive, belle, claire, précise (date, lieu, thème) par une équipe de communication.
  • Que les tâches ont été bien réparties : création de différentes équipes
  • que lors de l’événement quelqu’un est très attentif à la gestion du temps
  • que les « traces » de l’événement sont prévues : CR, photos, archives

3- Un événement collectif est réussi quand il y a réellement une participation collective. Cela nécessite :

  • que l’on connaisse les ressources de chacun et ses possibilités, sans le figerdans un domaine particulier (ilpeut avoir envie de changer, d’innover, d’apprendre)
  • que l’on incite les adhérents à agir.

4- Un événement collectif est réussi quand le contenu de la rencontre estintéressant et apporte un plus aux participants. Cela veut dire :

  • qu’il est nécessaire d’évaluer objectivement chacun de ces moments collectifs systématiquement, au niveau du thème, de l’organisation. Et d’en tirer des conséquences pour les prochaines fois.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer