AG 20 novembre 2015

AG du 20 novembre 2015

Une de nos plus belles AG !!

Chacun y a mis toute son énergie et sa bonne volonté . 

Cela fait chaud au cœur !
On peut se féliciter et se remercier !

Portes et fenêtres 1
Ci-dessus le rapport d’activités qui, comme ces dernières années, fut une création collective permettant de montrer les différents échanges en suivant un « fil rouge » : Le réseau ouvre ses portes et fenêtres.

Un mur avait été préalablement construit auquel on avait accroché, volets fermés, les fenêtres réalisées par les différents échanges et, à la suite d’une introduction ludique par deux présentateurs plein d’imagination, chaque échange venait ouvrir sa fenêtre en présentant sa spécificité.
Cliquer sur le panorama pour agrandir et voir dans l’article ci-dessous les photos de chaque fenêtre.
Ce rapport d’activité a été introduit par la présidente du RERS en les termes suivants:

Préambule au rapport d’activité AG NOVEMBRE 2015

Quelques mots avant de découvrir le rapport d’activité :

Tout d’abord profondément marqués par les événements que nous avons connus le 13 novembre, nous voulons redire que la culture, le désir d’apprendre, de comprendre, de savoir, seront les meilleures antidotes à la haine ; la violence, le fanatisme. C’est pourquoi les Réseaux d’Echanges Réciproques de Savoirs doivent continuer et se développer !

Nous ne sommes pas un club où de multiples activités sont organisées !

-Quand on adhère au Réseau on vient avec un projet d’apprendre quelque chose. Apprendre cela veut dire aussi bien acquérir un savoir qu’enseigner un savoir. On fait alors une proposition : une demande ou une offre et cela aboutit ou non à un échange.

-Les échanges dont nous parlerons ce soir ont abouti. Ce sont les offreurs et les demandeurs qui ont construit ensemble leur façon d’apprendre .Au Réseau nous sommes tous égaux .Dans tel domaine je suis l’élève, mais je suis, ou serai, l’enseignant dans un autre domaine. Chacun est capable d’apprendre, chacun sait quelque chose qui peut intéresser une autre personne. Nous sommes dans la réciprocité, dans le changement de rôle, dans l’égalité des places.

-Les savoirs sont eux aussi tous égaux, il n’y pas de hiérarchie. Suivant la situation où je me trouve il est important que je connaisse plutôt la cuisine ou plutôt l’informatique ou les deux… Et puisque tous ont même valeur il n’y a pas besoin d’argent. Notre système est démonétisé. D’ailleurs tous ces savoirs produisent de la fierté de la confiance en soi de l’envie d’apprendre et tout cela n’a pas de prix !

Donc ces échanges ,que nous allons découvrir quand les fenêtres s’ouvriront, sont le résultat de cette organisation démocratique, de ce goût pour la connaissance, de ce respect pour chacun ,mais aussi d’un grand plaisir de se retrouver ensemble pour parfois bien rigoler !!!

Et tout cela aucune violence ne pourra nous l’enlever.

Historique : Nos AG valent le déplacement !

Rapport moral présenté par le pôle présidence:
Aujourd’hui le Réseau ouvre ses portes et ses fenêtres pour que les gens de l’extérieur voient ce qu’il se passe à l’intérieur mais aussi pour que les adhérent- habitants voient et aillent vers l’extérieur.

1- Les fenêtres s’ouvrent et nous regardons l’intérieur:
Notre RERS, association intercommunale, regroupait en 2014/2015 : 140 adhérents dont 80% de femmes, originaires pour 45% de Seyssins, 30% de Seyssinet , et, il faut bien le reconnaître, composé essentiellement de retraités, ce qui n’était pas le cas lors de sa création il y a une quinzaine d’années.

L’association est gérée par des bénévoles qui interviennent à différents niveaux d’engagement :pole présidence et CA (réunion mensuelle), référents supervisant une famille d’échanges, offreurs-organisateurs gérant un échange, responsables du secrétariat, de l’information, de l’accueil lors des permanences ou du forum et de la gestion des événements collectifs .

La circulation de l’information, point essentiel et délicat vu la diversité des activités et leur irrégularité dans le temps, est assurée :
– par la tenue à jour d’un site internet donnant toutes les informations globales et particulières,
–  par l’envoi d’une lettre du Réseau mensuelle,
–  par l’envoi d’articles destinés aux journaux municipaux
–  par la publication annuelle du Méli-Mélo, notre journal.

En plus, nous organisons des rencontres hors échange afin de nous retrouver et bâtir des projets collectifs : AG festive, Thés du Réso à partir de janvier, conférences-débat ouvertes à tous et, en mai 2015, une journée de réflexion : « le printemps du Réso »

Nos échanges sont rendus possibles par l’utilisation :
–   de locaux publics :MDA et Patio à Seyssins, Arche et salle Vauban à Seyssinet : merci aux responsables de ces locaux pour leur accueil, et aux communes qui les mettent à disposition
–  mais aussi de locaux privés car de nombreux échanges se passent chez des adhérents.

Cette année, une quarantaine d’échanges ont été mis en route avec des effectifs allant de 2/3 personnes à 25 pour quelques-uns. Vous avez pu en apprécier la diversité lors du rapport d’activité.

Pour que notre RERS continue à vivre encore longtemps, il faut assurer la relève des cadres et l’adaptation des échanges à un public plus jeune ayant d’autres aspirations et d’autres connaissances tout en conservant les fondamentaux du RERS. Pour cela il faut envisager pour les années à venir des actions de formation aussi bien sur l’éthique et le fonctionnement des RERS mais aussi pour permettre à certains offreurs de mettre à jour leur savoir.

2- Les fenêtres s’ouvrent et nous regardons l’extérieur :
Nous avons des contacts réguliers avec d’autres réseaux de l’agglo et des environs : Lors des inters -réseaux nous échangeons sur les fonctionnements de nos structures, nous approfondissons les fondements de notre action et parfois nous aidons à la création d’un nouveau réseau .Cette proximité avec d’autre RERS devrait nous permettre de trouver des réponses à des offres ou des demandes non satisfaites. Thérèse D est notre référente dans ce domaine

Nous étions 4 de notre association à participer à Beauvais à l’AG nationale du mouvement qui nous fédère : FORESCO. Nous avons ramené dynamisme, convictions et projets que nous avons essayé de partager. D’autres adhérents voudront peut être participer cette année à l’AG nationale ou à la rencontre internationale des réseaux.

A Seyssinet nous avons ouvert la porte du foyer ADOMA AT-SA et nous avons rencontré des demandeurs d’asile, leurs enfants et les professionnels de ce lieu d’hébergement ; Nous offrons une aide à l’acquisition du français, les personnes étrangères nous proposeront leurs compétences. Le personnel du centre d’accueil est très favorable à la mise en place de cet échange.

A Seyssins le réseau est représenté dans le groupe participatif qui travaille sur un projet de lecture publique en lien avec la bibliothèque.

L’ouverture vers les autres n’est pas que des mots de circonstances, c’est une réalité que nous voulons faire vivre. Actuellement nous travaillons avec des responsables de structures de jeunesse de Seyssins et Seyssinet . Des enfants et des jeunes participeront peut être à notre réseau ou bien ils utiliseront notre savoir-faire pour créer un RERS proche du nôtre. Sur ce sujet aussi nous pourrons échanger lors d’un Thé du réso .

Aujourd’hui nous avons organisé «  les portes ouvertes  du réseau» et cela a été l’occasion de rencontrer des personnes curieuses et intéressées, et pour nous adhérents l’occasion de redéfinir ce que nous sommes et ce qui fait notre originalité.

Les persiennes sont ouvertes, les rideaux sont tirés, il n’y a rien à cacher.

Nous pouvons circuler : il y a TOUT à voir !

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer


Les commentaires sont fermés.